jeudi 3 avril 2014

Macarons à la violette et cœur de myrtille



Vous devez le savoir, si vous suivez ce blog depuis un moment, j’éprouve un réel plaisir à me lancer dans une opération « macarons »… C’est pour moi un moment privilégié dans ma cuisine, presque ritualisé, dans lequel je me « retrouve », m’apaise… Bref, c’est ma petite thérapie personnelle !

Et c’est toujours très sympa car j’ai de nombreux fans qui sont, par la suite, tout disposés à les dévorer, si bien que malgré le grand nombre de macarons réalisés, ils disparaissent tout aussi vite !


Mon plaisir par la suite, est de varier les goûts et ganaches, et d'élargir mon panel de garnitures testées et délicieusement approuvées !
Cette fois-ci, j’avais envie de macarons au goût floral… Et plus particulièrement de violette !


Je suis donc partie à la recherche d’une ganache montée à base de chocolat blanc car j’aime beaucoup cette texture qui se révèle vraiment parfaite pour les macarons, et j’ai découvert un super chouette blog « Il était une fois la pâtisserie » qui, non seulement m’a permis de trouver une recette de ganache parfaite, mais m’a donné envie de tester plein d’autres recettes !! J’ai eu pour ce blog un vrai coup de cœur !

Et, pour encore plus de gourmandise, j’ai choisi de placer au centre de mes macarons une cuillérée de confiture de myrtille qui s’accorde à merveille avec la violette…


Bref, ces macarons étaient très réussis et ont très vite été engloutis !!

Je cherche à quoi sera ma future fournée de macarons… Des idées ?


Pour une cinquantaine de macarons

Pour les coques :

-       200 g de poudre d’amande
-       200 g de sucre glace
-       2 x 75 g de blanc d’œuf à température ambiante
-       200 g de sucre en poudre
-       5 cl d’eau
-       1 pointe de couteau de colorant violet
-       Des décors en sucre

Pour la ganache violette-myrtille :

-       180 g de chocolat blanc pâtissier
-       27 cl de crème liquide
-       1 cuillère à café d’arôme de violette
-       Une pointe de couteau de colorant violet
-       Confiture de myrtilles (avec des myrtilles entières)



Préparer la ganache montée au chocolat blanc et à la violette (la veille)

Casser le chocolat en petits morceaux et le déposer dans un saladier.
Dans une casserole, chauffer 10 cl de crème.
Verser sur le chocolat en morceaux et laisser fondre 30 secondes.
Mélanger délicatement et ajouter le reste de crème restée froide. Remuer encore jusqu’à l’obtention d’une ganache lisse, verser alors l’arôme de violette. Ajouter un peu de colorant violet pour accorder la couleur au goût de la crème.

Réserver au frais

Au moment de remplir les coques (le lendemain), monter la ganache en chantilly à l’aide d’un batteur (dont les fouets auront fait un petit séjour de quelques minutes au congélateur).

Préparer les coques

Mixer ensemble la poudre d’amande et le sucre glace au robot (type Magimix).
Tamiser ensuite le mélange obtenu dans un saladier.
Ajouter 75 g de blanc d’œuf et bien mélanger l’ensemble jusqu’à l’obtention d’une pâte d’amande épaisse. Réserver.

Dans une casserole, verser le sucre en poudre et l’eau et faire chauffer.
Surveiller la température à l’aide d’un thermomètre de cuisson et, lorsque le sirop atteint la température de 114°C, battre les 75 g de blanc d’œuf restants au batteur électrique à vitesse maxi dans un autre saladier.

Lorsque le sirop dans la casserole atteint 118°C, baisser la vitesse du batteur, couper le feu, retirer le thermomètre et verser sur les blancs en évitant les branches du batteur (sur une paroi du saladier).

Quand tout a été versé, rebattre à pleine vitesse et attendre le tiédissement de la meringue en continuant à battre plusieurs minutes. Ajouter le colorant en poudre.
Arrêter le batteur.

A l’aide d’une spatule, verser en deux à trois fois la meringue sur la pate d’amande en mélangeant bien entre chaque.

Commencer à « macaronner » ; mélanger la pâte avec la spatule en soulevant la masse, pendant plusieurs minutes, jusqu’à ce que la pâte forme un ruban lorsqu’on la soulève.

Remplir alors une poche à douille assortie d’une douille lisse de 8 mm.

Disposer des ronds de pâte de 4 cm de diamètre sur les plaques de pâtisserie recouvertes de papier sulfurisé.
Décorer une coque sur deux avec des décors en sucre de couleur.

Enfourner à four préchauffé à 170°C en chaleur tournante pour 11 minutes environ.

Sortir les plaques du four, laisser refroidir avant de décoller délicatement les coques.

Les assortir par taille, déposer au centre une noix de ganache montée et surmonter d’une cuillérée de confiture.
Refermer en faisant apparaitre la ganache au bord des coques.

Placer au frais pour une nuit.

 




5 commentaires:

  1. j'ai toujours peur de me lancer dans les macarons, cela me semble vraiment pas facile, mais quand je vois celui la j'ai qu'une envie allumer le four et trouver les mêmes dedans!!!
    Ils ont l'air délicieux!!!!!! Félicitation!!!!!

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,

    Je suis administrateur de la page web www.mytaste.fr et ai constaté avec plaisir que vous publiiez de délicieuses recettes sur votre blog. Aussi, je voudrais vous présenter notre site et les avantages qu'il offre aux blogueurs.

    Mytaste.fr est un site communautaire présent dans 51 pays qui permet à ses utilisateurs de chercher des recettes parmi plus 200.000 recettes des meilleurs blogs et sites Français tout en donnant aux Blogueurs plus de visibilité.

    À cet effet, nous avons créé la rubrique "Top blogs de recettes" où vous pouvez ajouter votre blog gratuitement. Ceci vous permettra d'avoir plus de la visibilité et ainsi d'augmenter le nombre de visites sur votre blog. Pour cela, il vous suffit de visiter notre page et de cliquer sur « ajouter votre blog » dans la rubrique Top blogs de recettes.

    Espérant que votre blog culinaire sera bientôt en haut du "Top blogs de recettes", si vous avez des questions, n'hésitez pas à me contacter à info@mytaste.fr.

    Cordialement,
    Lamia
    MyTaste.fr

    RépondreSupprimer
  3. Je te lance un défi pour tes prochains macarons : chocolat au lait et fruit de la passion ... parce qu'avec ton niveau, tu égales quasiment Pierre Hermé ! Tu goûteras dans quelques jours et tu m'en diras des nouvelles !! Bisous

    RépondreSupprimer